5 conseils pour bien choisir son plan de travail de cuisine - Decoceram
Tous nos articles Conseils d'experts Tous nos articles Conseils d'experts

5 conseils pour bien choisir son plan de travail de cuisine

Publié le

Quand on vous dit « plan de travail en carrelage », vous imaginez immédiatement celui du laboratoire de chimie de votre enfance, avec une multitude de joints ? Bonne nouvelle, nous pouvons désormais faire table rase de cette image vieillotte grâce au carrelage grand format qui a révolutionné l’esthétique de la cuisine et transformé le plan de travail en un élément de déco XXL. Avec ses lignes modernes et épurées, ses performances techniques inédites et une résistance décuplée, le plan de travail carrelé s’impose dans les plus belles cuisines ! Et parce qu’il n’est pas toujours évident de s’y retrouver dans cet univers toujours plus riche et plus vaste du carrelage, nos experts vous accompagnent et vous guident dans le choix de votre plan de travail. Suivez-nous !

La taille idéale pour une cuisine

CONSEIL : La première question à se poser va concerner l’ambiance que l’on souhaite donner aux lieux.

En effet, plus les carreaux seront grands (jusqu’au format XXL) plus votre pièce semblera vaste. Une solution à retenir si vous possédez une cuisine ouverte sur un grand salon.

Et à contrario, les plus petits formats vont rendre la pièce plus cocooning. Idéal si vous avez une cuisine intimiste et que vous en jouez pour lui donner de la personnalité. Tout est question d’espace et de rendu.

À SAVOIR : Un plateau XXL sera bien évidemment moins facile à poser et demandera plus de compétence qu’un format plus petit. Sachant que pour des questions de poids, un plan de travail en grès cérame ne doit pas dépasser les 3 mètres de long.

Cuisine grise carrelée

LES + : Idéales pour la cuisine, surtout si vous aimez vous affairer aux fourneaux, les plaques en grès Cérame, à partir de 60 cm de largeur, ne craignent ni la chaleur ni les taches ! Vous pourrez donc déposer votre marmite de spaghetti bolognaise sans craindre ni les taches ni le rond de la cocotte !

VISUELLEMENT : Si vous optez pour un format XXL, vous vous épargnerez la pose de joints, créant par la même occasion de l’homogénéité et une surface plate. Idéal lorsque l’on cherche à créer un esprit loft ou une ambiance très contemporaine.

Si vous optez pour des petits carreaux, c’est-à-dire avec une taille de 10X10 ou 15X15 cm, vous offrirez à votre cuisine un effet mosaïque, très différent et peut être plus adapté à une maison de campagne, de vacances ou à un espace plus réduit.

VIGILANCE : Faites attention à la surface du carrelage que vous choisirez, surtout pour les petits formats car avec un carreau aux bords arrondis, votre plan de travail aura une surface irrégulière.

Il faudra aussi veiller à ce que les graisses ne se déposent pas au niveau des joints, ce qui nécessitera un entretien régulier de la surface.

Attention aux normes

La cuisine est devenue un lieu de convivialité beaucoup plus fréquenté qu’autrefois et qui nécessite donc un revêtement extrêmement résistant. Pour vous guider dans le dédale des normes, voici quelques infos.

CONSEIL : Regardez bien le classement de vos carreaux dans l’échelle des normes de résistance, sachant que :

- Les carreaux sont classés sur une échelle allant de 1 à 10. Plus l’indice est élevé plus le comportement du carrelage est bon.

- Les principaux critères de performance pris en compte sont :

  1. La résistance à certaines contraintes mécaniques, à l'usure et à l'eau (classement UPEC),
  2. La résistance à l'abrasion de surface (classement PEI, pour les carreaux émaillés uniquement),
  3. L'adhérence (norme de résistance à la glissance).

INFOS : Pour une cuisine professionnelle, il est recommandé de choisir un carrelage U4 – P4S – E3 – C2 (U pour usure, P pour poinçonnement (résistance aux pieds de meubles, talon), E pour la résistance à l’eau et C pour résistance aux agents chimiques courant). Cette norme évaluant la résistance du carrelage aux rayures. Et comme nous nous intéressons ici aux plans de travail, il faudra bien regarder les indices pour E et C.

Enfin, nous vous conseillons de choisir des carreaux de la norme PEI IV.

Cuisine bois et gris

L’épaisseur des carreaux

Cuisine blanche

À SAVOIR : L'épaisseur standard d'un plan de travail est de 38 mm afin de pouvoir encastrer tous les appareils. Mais l’épaisseur varie généralement entre 1,2 cm et 4 cm. Libre à vous ensuite, d’opter pour un plan de travail plus ou moins épais en fonction du caractère que vous souhaitez donner à votre cuisine.

EXEMPLE : On retrouvera des plans de travail en bois massif de 70 mm dans les cuisines rustiques au style plus authentique. Mais pour une utilisation courante, une épaisseur comprise entre 2 et 3 cm suffira.

CONSEIL : Un autre élément, en dehors de l’esthétique, est à prendre en compte lorsque vous choisirez l’épaisseur de vos carreaux : les carreaux épais sont plus faciles à couper et offrent une plus grande résistance.

Les joints

Maintenant que vous avez choisi le carrelage parfait, celui qui va avec l’esprit de votre intérieur et avec votre mode d’utilisation, il ne vous reste plus qu’à vous occuper des joints.

CONSEIL : Pour cette étape importante, nous vous conseillons de choisir un joint résistant aux taches et à l’humidité. Sachant que les joints en époxy ou classique en ciment ne sont pas sujets aux taches.

POURQUOI : Les joints assurent une bonne mise en place de votre carrelage et empêchent vos carreaux de bouger et de se fissurer.

Les joints de carrelage-ciment peuvent être de deux sortes :

  • Les joints de mortier qui lient les carreaux entre eux. On parlera alors de mortier de jointoiement. Lequel se compose de ciment, de chaux et de sable et peut être pigmenté en fonction de vos envies.
  • Les joints de dilatation qui sont indispensables quand on carrelle une grande surface (plus de 40m² environ) ce qui n’est pas le cas ici.

PRODUIT : Nous vous conseillons chez Weber, le mortier-colle Weberepox Easy, spécialement destiné au collage et au jointoiement des céramiques, mosaïques… Applicable sur tout support, il convient également parfaitement pour la réparation de joints de carrelage détériorés. Composé de résine époxy, durcisseur et de charges siliceuses, il existe en divers coloris pour un résultat naturel.

Weberepox easy


LES + : Ce produit 2 en 1 (collage et jointoiement) résiste aux agressions chimiques et au nettoyage haute pression. Sa texture crémeuse est facile à mélanger, à appliquer et à nettoyer. Ce qui ne gâche rien… Vous pourrez donc l’appliquer à l’aide d’une raclette puis nettoyer les joints avec une éponge douce qu’il faudra rincer régulièrement.

CONSEILS : Les joints doivent être traités obligatoirement contre l’humidité. Il faut respecter un temps de séchage de 24 h minimum.

Choisir ses finitions

Vous êtes presque arrivés au bout de votre chantier et ce n’est pas le moment de bâcler les finitions. Alors que vous soyez plutôt plinthes ou faïences, voici quelques conseils :

  • Plinthes :
Carrelage cuisine

Si les plinthes ne sont pas obligatoires, elles permettent cependant d’éviter certaines taches sur vos murs…il s’agit donc d’une réflexion qu’il faut mener.

CÔTÉ PRATIQUE : Si vous avez décidé d’en mettre, nous vous conseillons d’en prendre de la même collection que votre carrelage de plan de travail afin de créer une continuité visuelle, plus esthétique. De plus, pour vraiment bien faire les choses, choisissez le même lot que votre carrelage de plan de travail afin d’avoir les mêmes coloris et effets. En effet, les plinthes se posant sur le mur, entre le plan de travail et la faïence ou la peinture, il serait dommage que ce soit discordant.

  • Faïences :
Crédence hexagonale cuisine

Tout est question de goût, mais si vous préférez avoir une faïence plutôt que des plinthes, sachez que votre champ des possibles s’agrandit ! En effet, avec cette finition vous pouvez opter pour plusieurs aspects de carrelage, qui ne vont pas obligatoirement avoir le même format, le même motif, la même couleur… que le plan de travail ! Des carreaux zelliges par exemple, se prêtent parfaitement à ce genre de finition, et apportent un vrai plus en termes de rendu.

Crédence hexagonale motif cuisine

Maintenant que vous avez votre plan de travail, on peut dire que la cuisine est terminée ! Car sans lui, impossible de pâtisser, émincer et cuisiner correctement. Il ne vous reste plus qu’à décorer votre cuisine avec de beaux accessoires : une jolie lampe, quelques cadres, de jolis ustensiles et une élégante bibliothèque pour les livres et à virevolter entre frigidaire, évier, four… le temps de préparer un bon repas autour duquel vous parlerez peut-être des prochains aménagements, nos catalogue interactifs à l’appui !

Partager