Rénovation : comment changer de carrelage sans tout démolir ? - Decoceram
Tous nos articles Conseils d'experts Tous nos articles Conseils d'experts

Rénovation : comment changer de carrelage sans tout démolir ?

Publié le

Comment enlever du carrelage sans tout démolir ?

Pouvez-vous conserver votre ancien revêtement ou devez-vous enlever le carrelage avant d’en poser un nouveau ? Est-il possible de simplement recouvrir l’ancien revêtement ? De nombreuses questions se posent lorsqu’il s’agit de changer de sol.

Bonne nouvelle, dans la plupart des cas, il est tout à fait possible de carreler sur votre sol existant. Il sera ainsi plus rapide et plus simple de poser sur l'ancien carrelage, sans enlever le carrelage mural ou de sol. En revanche, dans certaines situations, la pose d’un carrelage nécessitera d’enlever l'ancien revêtement, suivi d'un ragréage. Découvrez maintenant comment poser un nouveau carrelage sur ancien support, étape par étape.

Le matériel indispensable : sécurité avant tout !

Avant de commencer votre pose, munissez-vous du matériel technique nécessaire : marteau, niveau, règle de 2 mètres, maillet caoutchouc, malaxeur électrique lent (500 tours/min) avec fouet, seau, rouleau de laine, taloche crantée, taloche éponge et taloche à joints semelle caoutchouc.

Pour votre sécurité : une ventouse à pompe (chez RUBI par exemple) pour éviter de vous blesser en manipulant les carreaux (risque de coupure ou d’écrasement) et un équipement de protection individuelle complet : des gants NF, des chaussures de sécurité comme par exemple le modèle Spider de la marque Kapriol, des lunettes antiprojection, un casque, des vêtements de travail adaptés, des genouillères. Enfin, un casque anti-bruit et un masque de protection respiratoire pour les travaux de découpe.

Des matériaux de qualité à chaque étape

  • Si nécessaire, utilisez un primaire prêt à l’emploi, comme par exemple Weberprim Universel chez Weber.
  • Procurez-vous un mortier de jointoiement et des croisillons.
  • Enfin, choisissez un carrelage de qualité. Le grès cérame offre une solution idéale pour carreler sur un ancien carrelage. Optez pour une série robuste et décorative offrant de multiples options pour carreler votre sol ou votre mur. Par exemple, la série Silk Stone de Porcelaingres aspect soie, très tendance, propose une large palette de coloris et tous les formats assortis pour vos finitions (plinthe à bord arrondi, nez de marche, etc.).

Comment réaliser la pose sans enlever le carrelage ?

Pour réussir votre nouveau sol carrelé, il est primordial de s’assurer de la stabilité et de la solidité du support avant de commencer vos travaux.

  • Tout d’abord, sondez l’ancien carrelage à l’aide du marteau pour repérer les pertes d’adhérence.

Attention : vous pouvez enlever le carrelage sans casser la totalité du sol, mais si trop de carreaux sont décollés (supérieur à 10 % de la surface carrelée), vous devrez enlever l'ancien carrelage sol et procéder à un ragréage.

  • Remplacez les carreaux creux avec un mortier compatible avec le support.
  • Lessivez avec une éponge, rincez et essuyez.
  • Remuez puis appliquez le primaire prêt à l’emploi sur l’ancien carrelage avec un rouleau de laine. Il renforcera l’adhérence du mortier colle sur l'ancien carrelage lisse et peu poreux.

Bon à savoir : certains mortiers colles permettent un collage direct sur l’ancien carrelage dépoli, sans application d’un primaire d’adhérence.

  • Veillez à réaliser l’opération avec régularité, sans manque ni surépaisseur.
  • Croisez la passe et observez un séchage de 45 minutes minimum. Vérifiez que le film soit sec au toucher.
  • Gâchez le mortier colle avec un malaxeur électrique lent jusqu’à l’obtention d‘une pate homogène, puis laissez reposer 5 min.
  • Étalez le mélange sur le support, égalisez l’épaisseur avec la taloche crantée, environ 3,5 kg par mètre carré.
  • Délicatement, mettez en place les nouveaux carreaux (aidez-vous de la ventouse à pompe).
  • Exercez une forte pression pour chasser l’air des sillons et les écraser.
  • Battez les carreaux au maillet caoutchouc pour assurer un bon transfert de la colle.
  • Posez les croisillons.
  • Contrôlez à la règle les éventuels désafleurs, niveaux et alignements.
  • Éliminez les traces de colle sur les carreaux et entre les carreaux.
  • Retirez les croisillons au fur et à mesure de l’avancement.
  • Nettoyez la surface carrelée à l’éponge et laissez sécher de 12 h à 24 h.
  • Gâchez le mortier de jointoiement au malaxeur.
  • Étalez le mélange en veillant à bien remplir les joints à l’aide d’une taloche à semelle caoutchouc.
  • Lissez en diagonale par rapport aux arrêtes des carreaux.
  • Enlevez ensuite l’excédent de mortier avant le séchage complet du joint, à l’aide d’une éponge fréquemment rincée et essorée.
  • Terminez avec un chiffon sec et laissez sécher.

Bon à savoir : circulation légère possible de 8 à 24h après la réalisation des joints. Attendre 4 jours pour une utilisation normale des lieux.

  • Complétez la pose du carrelage par un joint périphérique, la pose des plinthes et des profilés de rattrapage de niveau.

Le nettoyage de fin de chantier, une étape essentielle

Pour le nettoyage de fin de chantier, utilisez un produit adapté comme le DETERDEK PRO de chez Fila.

  • Mouillez la surface avec de l'eau.
  • Utilisez ensuite votre DETERDEK PRO dilué dans de l’eau dans une proportion de 1:5 ou 1:10 (1 litre de produit dans 5 ou 10 litres d’eau).
  • Passez la solution sur quelques mètres à la fois.
  • Attendez 2-3 minutes, puis intervenez énergiquement à l’aide d’un balai-brosse ou d'une monobrosse.
  • Retirez le résidu avec un chiffon ou un aspirateur à liquides et rincez abondamment à l’eau.
  • En présence de saletés tenaces, répétez le nettoyage avec des solutions plus concentrées.

Vous savez maintenant quelle démarche adopter pour carreler sur un carrelage existant sans tout casser ! Cette mise en œuvre au sol peut également s’appliquer aux supports muraux, sans avoir à enlever le carrelage mural ancien.

Partager