UPEC carrelage : comment choisir son carrelage ? - Decoceram

Inscrivez-vous à la newsletter


DECOCERAM traite vos données pour vous envoyer sa newsletter. Consultez la rubrique « Vos données et vos droits » pour en savoir plus.

Tous nos articles Conseils d'experts Tous nos articles Conseils d'experts

UPEC carrelage : comment choisir son carrelage ?

Publié le

Avant de vous lancer dans l’achat d’un carrelage, il est utile de se renseigner sur ses performances par rapport à sa destination future. En effet, en fonction des pièces à carreler, on n’attend pas forcément les mêmes caractéristiques d’un carrelage. Les professionnels seront à même de vous indiquer quel carrelage choisir.

Quelque fois, il bénéficiera d’un classement UPEC. Avant tout réservé aux professionnels pour le revêtement de commerces, bâtiments/locaux publics ou industriels, le classement UPEC donne des clefs pour savoir comment choisir son carrelage en adéquation avec ses besoins.

Qu'est-ce-que l'UPEC d'un carrelage ?

La norme UPEC carrelage s’applique à tous les revêtements de sol en fonction de leur usage et de leur destination. Ce système de classification fonctionnelle garantit donc si le carrelage sera approprié, et de façon durable, au type d’endroit dans lequel il sera posé. L’UPEC offre par conséquent une information supplémentaire sur la qualité du carrelage, son adaptation au lieu de mise en œuvre et sa résistance par rapport au trafic auquel il sera soumis.

Attention toutefois, cette norme UPEC carrelage n’est pas obligatoire. En effet, bon nombre de carreaux sur le marché bénéficient des garanties maximales pour le particulier sans pour autant présenter de norme UPEC. Elle résulte d’une démarche volontaire du fabricant du carrelage qui choisit de valoriser son produit. Il sera donc contrôlé régulièrement par un organisme neutre et indépendant, le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment). 

Bon à savoir : cette norme ne concerne que les revêtements destinés à être posés au sol, les carrelages à poser aux murs ne sont pas concernés, tout comme le carrelage lustré ou poli. Les séries de carrelage très esthétiques sont aussi rarement présentes dans ce classement UPEC.

Qu'est-ce-que le CSTB ?

Le CSTB est le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment. Il a pour mission de garantir la qualité et la sécurité des bâtiments. Il rassemble pour cela des compétences dans plusieurs domaines, notamment pour développer et partager les connaissances scientifiques et techniques déterminantes. Le CSTB exerce cinq activités clés : la recherche et expertise, l'évaluation, la certification, les essais et la diffusion des connaissances. Son champ de compétences est très vaste.

En plus des certifications, l’organisme propose aussi des classements pour permettre tout d’abord la mise en valeur des performances d’un produit et, deuxièmement, faciliter le choix et la prescription d’un produit certifié. Cette aide au choix renforce la qualité sur le marché et agit comme un critère de confiance essentiel. A l’image du classement UPEC, chacun des nombreux classements mis en place par le CSTB est un gage de sérieux et permet de différencier une offre sur le marché.

Comment décrypter un UPEC carrelage ?

Un UPEC Carrelage se caractérise la plupart du temps par huit caractères. Ce code est composé des lettres U, P, E et C qui sont chacune suivie d’un indice. Par exemple U4 P4 E3 C3. Tous les locaux sont classifiés selon ces quatre critères.

Quand un nouveau carrelage est envoyé au CSTB, il sera soumis à une série de tests afin d’en définir les caractéristiques techniques et fonctionnelles par rapport aux critères U, P, E et C. Une valeur sera attribuée à chacun des critères en fonction de sa capacité à résister à ces quatre contraintes.

Mais comment interpréter ce code ? Le classement s’articule autour de quatre critères:

  • D’abord U comme Usure, notamment à la marche, et la résistance aux actions mécaniques. L’indice U peut aller de 2 (résistance la plus faible) à 4.
  • Puis P comme Poinçonnement (chutes d’objet, déplacement de meubles, etc.), qui peut varier de 2 (locaux ou les actions sont occasionnelles) à 4s (résistance la plus élevée).
  • E comme Eau pour qualifier le comportement à l’eau. L’indice E peut aller de 1 pour une présence d’eau occasionnelle) à 3 (présence fréquente ou prolongée).
  • Enfin le critère C comme Chimie note la résistance aux tâches et agents chimiques. Il peut aller de 0 (risque minimum mais jamais nul) à 2 (risque maximum).

    Bon à savoir : Les indices sont parfois suivis d’un « s » ou d’un « + ». Ils indiquent une résistance encore plus importante aux facteurs de dégradation, par exemple utile pour les lieux publics soumis à un trafic intense.

    Quelques notions de classement UPEC carrelage

    Pour les critères E et C, tous les carreaux de céramique sont classés au plus haut niveau de résistance. Pas besoin donc de se préoccuper de ces deux critères !

    Contrairement aux derniers critères, les deux premiers, P et surtout U sont variables. Par exemple, l’épaisseur du carrelage, sa dimension ou son type (pleine masse ou émaillé) font varier la résistance aux actions mécaniques (P). Le classement P4 et surtout P4+ est attribué aux locaux, souvent publics, pouvant être soumis à des chocs sévères.
    Même dans ces cas extrêmes, pratiquement tous les carreaux en grès cérame technique ou coloré dans la masse dont le format est égal ou inférieur à 60×60 cm peuvent être utilisés.

    Concernant l’usure à la marche, ce n’est pas la même chose car tous les carreaux en grès cérame technique sont U4.
    Les carreaux en grès cérame coloré dans la masse sont eux aussi souvent classés U4, ou U3. Les carreaux en grès cérame émaillé sont au maximum U3s.

    Contrairement aux critères P, E et C, qui caractérisent les aspects physiques du produit, U est quant à lui étroitement lié à l’esthétique de la surface du produit et à sa résistance. Les différents tests mis en place selon le type de carrelage sont tous étudiés afin de soumettre le carreau à des contraintes comparables à celles qu’il subirait après des années d’utilisation. Ceci permet d’en évaluer la résistance.

    Gospel et Groove, des séries Décocéram polyvalentes grâce à leur UPEC

    Les carrelages peuvent avoir un classement UPEC différent en fonction de leurs formats et de leurs dimensions. Il est donc normal de trouver plusieurs UPEC pour une même série. Cette situation est illustrée par Gospel et Groove, deux série Décoceram capables de répondre à différentes situations.

    La série Gospel de Décoceram, un grès cérame aspect ciment, a donc été testée par le CSTB, qui lui a attribué un classement UPEC. Les carreaux 45 x 45 cm sont tous classés U4P4E3C2.

    Lorsque l’on passe au format 60 x 60 cm, avec une épaisseur supérieure de 10.5 cm, le classement devient U4P4+E3C2. Le critère de poinçonnement 4+ témoigne donc d’une résistance supérieure aux actions mécaniques dues au changement de format et d’épaisseur. Ce très bon classement UPEC carrelage en fait une série de choix pour toutes les pièces de la maison et aussi les lieux publics. Pour choisir vos formats de carreaux, vous pouvez consulter notre article dédié ici.

    La série Groove de Décoceram est quant à elle un grès cérame émaillé. Deux formats sont disponibles, 45 x 45 cm et 61 x 61 cm, en plusieurs coloris, et comportant des UPEC différents.

    U2 P3 E3 C2 pour le carreau anthracite, U3 P3 E3 C2 pour le gris clair et pour le beige. Enfin, U3S P3 E3 C2 pour le blanc. La résistance à l’usure sera donc plus importante pour les coloris les plus clairs, en particulier pour le blanc.

    Le classement UPEC carrelage d’un revêtement de sol n’est pas obligatoire et ne concerne donc pas tous les carreaux. Certains en bénéficieront, d’autres pas, mêmes s’ils possèdent pourtant des caractéristiques équivalentes. Toutefois, le classement UPEC peut être une aide pour savoir comment choisir son carrelage. Une garantie pour, d’une part, être certain que son carrelage résistera durant de nombreuses années.

    Ensuite, parce qu’il permet d’éviter de choisir un carrelage dont les caractéristiques techniques seraient trop élevées par rapport à la pièce de destination. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de professionnels qui sauront vous aiguiller sur le meilleur carrelage à choisir, norme UPEC ou pas !

Partager