La déco vue par... MARIE-ANNE CHAPEL - Decoceram
Tous nos articles Lab Inspirations Tous nos articles Lab Inspirations

La déco vue par… MARIE-ANNE CHAPEL

Publié le

Pour ce deuxième épisode de notre série "La Déco Vue par...", Marie-Anne CHAPEL, architecte DPLG, nous livre son regard sur la céramique, les tendances, son métier… Un partage enrichissant autour de thèmes qui nous sont chers : la déco, l’aménagement de la maison, la céramique. Rencontre avec une femme de goût « spécialisée en métamorphose, rénovation, restructuration et réhabilitation des lieux de vie ».

La maison aujourd’hui ?

Les périodes de confinement et de télétravail ont modifié notre rapport à notre logement. Je ne pense pas que ça le remette en cause d’une manière révolutionnaire, mais ces périodes ont certainement suscité des réactions vis-à-vis de nos espaces personnels et de nos espaces quotidiens.

La tendance du moment ?

Je pense que ce qui fait vraiment la valeur du temps d’aujourd’hui, c’est la multiplicité des offres en matière de décoration et tout précisément en matière de carrelage. On constate l’influence par exemple de la nature, non seulement dans ses couleurs, dans ses thèmes, mais aussi dans ses matières et ses ambiances. On note aussi un goût pour des temps reculés de la décoration, avec le come-back des 70’s et des années 60, qui reviennent régulièrement sous les effets de la mode.

La matière, la céramique ?

C’est comme une peau. C’est important, je dirais même que c’est fondamental ! Aussi bien la matière, que la texture, la couleur ou le bruit. Ce que j’aime en venant chez Décocéram, c’est faire toucher la céramique, car ce contact physique est fondamental.

Le client, l’architecte et le projet ?

Questions, questions, questions !

C’est-à-dire, « Pourquoi je suis là ? » Même si on s’en doute, se le faire entendre dire est encore mieux, car on peut rebondir sur les mots qui sont donnés. « Pour combien de budgets, je suis là ? » est également fondamental. Et puis, il convient encore de questionner sur la vie personnelle et sur le mode de vie bien évidemment : « comment dans la journée cela se passe chez le client ? » C’est très important, car tout cela amène des réponses qui sont cruciales pour formuler le projet.

Votre relation avec Décocéram ?

Je travaille maintenant depuis de longues années avec Décocéram et je trouve qu’il y a une relation extrêmement facile pour élaborer nos projets. Nous ne rencontrons aucun problème sur des choses qui sont très importantes pour nous et pour nos maîtres d’ouvrage : sur la livraison, sur le conseil, sur l’adaptabilité au projet… Ici c’est merveilleux : l’espace, les personnalités, l’ambiance qui est créée… ! Il existe un vrai travail d’équipe, avec une petite équipe resserrée, mais tout en sachant très bien qu’autour de cette petite équipe, il y a Décocéram, un outil national extraordinaire !

Quoi de mieux que de faire appel à un architecte DPLG lorsque l’on désire opérer des changements dans son intérieur. Expert qualifié pour répondre à toutes les problématiques techniques, il est aussi une mine d’inspiration lorsqu’il s’agit de donner du style à une pièce, ou de créer de nouveaux volumes.

Cet entretien avec Marie-Anne Chapel a sûrement fait naître en vous, des désirs de changement. Mais avant de venir toucher nos revêtements, comme aime tant le faire Marie-Anne, jetez donc un œil sur nos nouveaux catalogues interactifs.

Vous verrez tout un univers de possibles s’ouvrir sous vos doigts ! Car, « le beau c'est pour tout le monde ! L'architecture doit être pour chacun ! »

Partager